mardi 10 août 2010
par  wiwi

Restons positifs, nous avons tout le temps !

Aujourd’hui, j’ai décidé de prendre mon temps. Je vous vois venir, vous allez certainement me demander pourquoi je prends quelque chose qui m’appartient déjà ? Et vous auriez bien raison !
Il est à moi ce temps, j’en fais ce que je veux !

Donc, aujourd’hui, je prends mon temps pour écrire. Non pas que j’ai quelque chose à dire, quoique…

Nous étions hier. Enfin, en considérant que j’écrive aujourd’hui, ce qui est loin d’être prouvé. C’était peut-être demain d’ailleurs, ou les jours suivants.

Recommençons…

Nous serons demain. Enfin, en considérant que j’écrive hier, ce que je ne peux encore prouver…

Finalement, c’est compliqué la concordance des temps.

Restons sur hier, ça sera plus simple, et puis sinon j’ai peur de vous faire perdre votre temps. Mais là, c’est votre problème, pas le mien. Je prends mon temps, vous perdez le votre, et nous nous retrouvons à contretemps.

Je crois que c’est pour cela que le langage a inventé les contraires. Pour chaque chose existe son contraire. C’est un truc d’humain. Oui, c’est ça. L’être humain préfère l’opposition à l’apposition. Vous dites « blanc » à votre voisine de palier ou à votre boulanger et il va vous répondre « noir », rien que pour vous emmerder. Enfin pas tout à fait. Il croit que s’il dit « blanc » comme vous, ça l’empêche d’exister, d’être « reconnu » en tant que personne. Il croit qu’il a besoin de se comparer à l’autre pour exister alors que c’est tout le contraire justement : il n’existe vraiment qu’à la seule et unique condition d’être en accord avec lui-même.

Mais cela nous éloigne du temps cette petite digression. A moins que cela soit le temps qui s’éloigne ? Allez savoir…

D’ailleurs, le temps a-t-il un contraire ? Ou un miroir ? peut-être que « l’anti-temps » existe ? Si le temps est positif, a-t-il un copain négatif ? Il faudrait peut-être que je me renseigne mais j’ai comme un trou noir.

D’ailleurs, je ne me souviens plus maintenant de ce qu’il se sera passé hier.


Articles les plus récents

mardi 7 août 2012
par  wiwi

Essai sur les mœurs et l’esprit des nations

Morceaux choisis
Revenons à la magie. Les Juifs en firent le métier dès qu’ils furent répandus dans le monde. Le sabbat des sorciers en est une preuve parlante, et le bouc avec lequel les sorcières étaient supposées s’accoupler vient de cet ancien commerce que les Juifs eurent avec les boucs dans le (...)

mardi 31 juillet 2012
par  wiwi

Le village de l’Allemand - 2008

J’ai lu et relu le journal de Rachel, et j’ai compris bien des choses, mais de toucher avec mes yeux ce livret, ces médailles, de voir avec mes yeux ces noms, ces papiers, ces cachets, ça m’a fichu un coup. Je me sentais mal. Le fatras disait que mon père était un criminel de guerre nazi, qui aurait (...)

lundi 30 juillet 2012
par  wiwi

Sortir d’Égypte aujourd’hui ?

Conjurer l’antisémitisme et bâtir la paix universelle Ce soir, réunis dans la joie et en famille au Seder de Pèssah, nous lirons cependant cette prémonition stridente et stupéfiante qui a hanté toutes les générations du peuple juif à travers sa longue histoire :
וְהִיא שֶׁעָמְדָה לַאֲבוֹתֵֽינוּ וְלָֽנוּ, (...)

mercredi 4 avril 2012
par  wiwi

Le chemin de l’homme (Martin Buber - 1947)

Retour sur soi-même
Commençons par ce léger paradoxe : que Dieu l’Omniscient dise à Adam : "Où-tu ?", comment faut-il l’entendre ?"
En tout temps Dieu interpelle chaque homme : "Où es-tu dans ton monde ?" C’est à nous-même de tenter de répondre à cette question, à condition bien sûr de ne pas nous (...)

jeudi 29 mars 2012
par  wiwi

Sa majesté des mouches - 1954

Résumé source wikipedia
Durant la Seconde Guerre mondiale, un avion s’écrase sur une île montagneuse, en plein océan Pacifique, avec à son bord un groupe d’écoliers anglais en route vers l’Australie. Aucun adulte ne survit à l’écrasement et les enfants se trouvent livrés à eux-mêmes. Le livre commence (...)