Pour une chanson


Pour une chanson

Jean Ferrat ne chantait pas pour passer le temps
Des cerises sanglantes à l’ombre de Clément
La commune de Paname aime à crier son nom
Il n’y avait que Ferré pour pleurer cette chanson

Ils sont où nos poètes ?
Nos chanteurs engagés
Ceux qui chantaient la France
Et la faisaient danser

Autour d’un hexagone amoureux de Paname
Et l’histoire balbutie tout en séchant ses larmes
De la butte rouge au p’tit bal du sam’di soir
Pierrot quitte Paris la voix dans le brouillard

Ils sont où nos poètes ?
Nos chanteurs énervés
Ceux qui crachaient la France
À trop vouloir l’aimer

C’est peut-être Leprest, aujourd’hui disparu
« Dans son plus beau posthume, pacifiste inconnu »
Jamais on le saura, pauvre voix fatiguée
Pour toutes ces causes perdues d’avoir trop lutté

Ils sont où nos poètes ?
Nos chanteurs envolés
Ceux qui aimaient la France
Mais qu’elle a oublié


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 11 septembre 2017

Publication

218 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

0 aujourd’hui
3 hier
924 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté