Les bâtisseurs du temps

Nous n’avons pas de pyramide dont nous pourrions faire le tour.
Suite à un contretemps, nous n’avons même plus de temple à Jérusalem.
Mais peut-être n’avons-nous rien de tout cela parce que, comme l’indique Abraham Joshua Heschel, nous sommes des bâtisseurs du temps.

Cette bibliothèque numérique, qui a comme avantage de ne pas prendre la poussière, se remplit tranquillement depuis septembre 2012. Elle a pris la place, sans jamais la remplacer, de la bibliothèque précédente qui s’intitulait étrangement À l’arrière des taxis.

Entre septembre 2012 et octobre 2013, on pouvait également lire en ce lieu les Chroniques de Zévoulon.

Entre avril 2009 et juillet 2012, c’était le temps du blog de wiwi.

Août 2016. Le temps poursuit son oeuvre. Derrière wiwi, Zévoulon, et parfois un énigmatique Monsieur Z, se cache un homme qui s’est enfin résolu à regrouper et à partager l’ensemble de ses écrits. Si vous le souhaitez, n’hésitez-pas à rendre visite aux Chroniques d’un Monde sans faille


Articles les plus récents

jeudi 15 juin 2017
par  Zevoulon

Ville

On cherche en vain son ciel Dans le regard de ceux A qui l’on demande une rue Où trouver l’amitié d’un arbre, Ces rues comme des sarcophages Où l’on vient essayer sa mort Monde de chenilles arpenteuses (...)

mercredi 14 juin 2017
par  Zevoulon

Psaume

Ô, combien perméables sont les frontières humaines ! Voyez tous ces nuages qui passent, impunément, ces sables du désert filant d’un pays à l’autre, ces cailloux des montagnes pénétrant chez l’ennemi en (...)

mardi 23 mai 2017
par  Zevoulon

Étoile de la mer...

La Prière de Charles Péguy en pèlerinage à Chartres « Étoile de la mer, nous naviguons vers Votre cathédrale »

mercredi 26 avril 2017
par  Zevoulon

Voyage avec un âne dans les Cévennes

Le début...
Dans une petite localité, nommée Le Monastier, sise en une agréable vallée de la montagne, à quinze milles du Puy, j’ai passé environ un mois de journées délicieuses. Le Monastier est fameux (...)

mercredi 26 avril 2017
par  Zevoulon

Le lys dans la vallée (1836)

Combien d’espérances longtemps conçues avec mille élancements d’âme et détruites en un jour ! Pour décider mes parents à venir au collège, je leur écrivais des épîtres pleines de sentiments, peut-être (...)