La Cinquantième Porte

lundi 15 octobre 2012
par  Zevoulon
popularité : 88%

Un disciple de Rabbi Baroukh, sans en rien dire à son maître, s’était pris à méditer sur l’Essence de Dieu ; et il s’était tant avancé dans ses pensées qu’un tourbillon de doute l’avait emporté vertigineusement, au point que les choses les plus assurées lui devenaient incertaines. Ayant constaté que le jeune étudiant ne venait plus le trouver selon son habitude, Rabbi Baroukh s’en fut à la ville où il demeurait. Il entra tout de go dans la chambre du jeune homme et lui dit : "Je connais ce qu’il y a de secrètement caché dans ton cœur : tu as passé les Cinquante Portes l’une après l’autre. On se pose une question, qu’on creuse et recreuse jusqu’à la réponse : et la première porte s’ouvre... sur une nouvelle question. Et de nouveau tu la creuses et l’approfondis, pour finalement trouver la solution et ouvrir la deuxième porte... qui s’ouvre sur une nouvelle question. Et ainsi de suite, encore et encore, toujours de plus en plus profondément... jusqu’à ce que tu finisses par te jeter sur la Cinquantième Porte, laquelle s’ouvre grande, béante - sur la question à laquelle aucun homme ne sait répondre ; car si jamais quelqu’un le savait, il cesserait d’être libre et le choix ne lui serait plus laissé. Si tu te risques néanmoins plus avant, te voilà précipité dans l’Abîme ! - Faudra-t-il donc que je refasse tout le chemin en arrière jusqu’au commencement ?" demanda le disciple. "Non, tu ne te retourneras pas, tu ne reculeras pas en revenant sur toi-même : c’est au-delà de la dernière porte que tu te trouveras, car tu te retrouveras dans la Foi."


Navigation

Articles de la rubrique

  • La Cinquantième Porte