Le bonheur et l’oiseau

mardi 5 juillet 2016
par  Zevoulon
popularité : 29%

Le bonheur est insaisissable,
Disent-ils, et, quand vous croyez
Le tenir, à l’oiseau semblable,
Il s’envole et vous rit au nez.
 
Non, le bonheur est saisissable,
On peut aussi le retenir ;
Mais il est comme lui perdable,
Il a deux ailes pour s’enfuir.
 
Et si celui qui le possède
Sur son trésor ne veille pas,
S’il est fat, inconstant ou tiède,
Et s’il dédaigne ses appas,
 
Rompant ces amours infidèles,
Faisant fi de leurs embarras,
Il développe alors ses ailes,
Et s’enfuit, et ne revient pas.