Fleur bleue (1966)

mercredi 16 novembre 2016
par  Zevoulon
popularité : 20%

Le poète se doit de dormir et de rêvasser dans une tour d’ivoire.
Réfléchissez, combien de dents d’éléphants sont nécessaires pour bâtir une telle bâtisse.
Pour être bien installé, il en faut quelques dix milles.
 
Le poète a besoin de s’allonger, de bien se soigner, car il ne doit jamais rien manger, il doit avoir constamment faim, autrement sa fantaisie ne fonctionne point.
 
Alors, toujours allongé au premier étage, le rez-de-chaussée serait trop banal, trop proche des gens vulgaires.
Il faut être un peu élevé, pour se sentit tout naturellement plus haut perché que les autres.
 
Mais les éléphants sont maintenant rares et protégés, on ne peut plus avoir facilement même mille dents à la fois. Ce n’est pas étonnant, qu’il n’y ait plus de vrais poètes qui se laissent mourir de faim avec des belles images très romantiques, avec des rêves splendides, qui regorgent de poésie.
Seulement, peut conséquent, personne ne sait plus ce qu’est la vraie poésie poétique.
Parbleu, par manque de dents d’éléphants, par l’impossibilité de construire des tours d’ivoire, nous nous trouvons dans une belle situation !
Si l’on ne trouve pas rapidement quelques milliers de dents d’éléphants, on n’aura plus le moindre grand poète !

Navigation

Articles de la rubrique

  • Fleur bleue (1966)

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 12 décembre 2017

Publication

249 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
6 Sites Web
3 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
12 hier
37963 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés