Avorion

lundi 30 janvier 2017
par  Zevoulon
popularité : 32%

Depuis 48 h, me voilà perdu dans un coin paumé à la périphérie de la Galaxie.
Enfin perdu... Par chance, j’ai atterri au milieu d’un champ d’astéroïdes parmi lesquels j’ai pu récolter un peu de fer avec un petit drone. Très rapidement, je me suis construit un amas de ferraille avec lequel j’ai tenté tant bien que mal de porter secours à la faction du coin, continuellement attaquée par des pirates et une faction ennemie. Je commence à m’inquiéter à ce sujet, car la station spatiale dédiée à la réparation des vaisseaux et presque détruite.

Le problème avec le fer, c’est que c’est lourd, très lourd. Comme je ne suis pas un ingénieur, je me suis retrouvé avec un vaisseau qui certes allait très vite (trop vite ?), mais avec lequel il m’était impossible de freiner. Bien entendu, un moment d’inattention et je me suis retrouvé de nouveau avec mon drone, et une épave à contempler.

JPEG - 236.4 ko

Heureusement, j’avais eu le temps de récupérer un peu de titanium. Il n’y en a pas beaucoup dans le coin, mais avec le contenu de deux astéroïdes, j’avais de quoi me construire un nouveau vaisseau. Un peu de fer revendu contre de l’argent et je pouvais me lancer dans la réalisation de mon deuxième vaisseau :

JPEG - 204.8 ko

Côté design, malgré mes talents inexistants en la matière, j’avoue que j’aime bien survoler ma création de temps à autre. Rien d’extraordinaire, mais avec les améliorations de tourelle récupérées deci-delà, je commence à avoir une bonne puissance de feu. En revanche, il n’est pas très solide et a besoin de blindage ; pour cela, je dois partir en exploration dans les secteurs environnants, car je suis à cours de titanium.

JPEG - 127.1 ko

C’est bizarre de se retrouver seul dans de tels coins si immenses et vides. Enfin vides... j’ai capté un message de détresse provenant de quelques secteurs plus loin. Pour l’instant, mes moteurs ne me permettent pas de faire de grands sauts à travers l’espace. De plus, je me fais des sueurs froides tant les moteurs chauffent suite à un saut. J’hésite à me rendre sur place. J’hésite vraiment. Je vais prendre un peu de repos, faire le tour de l’équipage, et prendrais ma décision ce soir. En souriant intérieurement, je repense à ce que je viens de dire. J’ai dis "ce soir", mais là où je suis, le temps et l’espace sont des notions vraiment très relatives...

Commandant Zebulon


Navigation

Articles de la rubrique

  • Avorion

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 12 décembre 2017

Publication

249 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
6 Sites Web
3 Auteurs

Visites

23 aujourd’hui
12 hier
37986 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés