Le paysan au bord de l’eau

mercredi 3 octobre 2012
par  Zevoulon
popularité : 22%

La légende nous rapporte que du temps que Rabbi Israël ben Eliezer habitait le bourg de Koshilovitz, il avait accoutumé de faire son immersion rituelle dans la rivière. Lorsqu’elle était gelée, il ouvrait un trou dans la glace et s’y plongeait. Or, il y avait un paysan dont la chaumière était sur le bord, qui avait vu le Baal-Shem se blesser une fois au pied en le retirant de la glace où il était pris : la peau était déchirée et le sang jaillissait. L’homme se mit donc à guetter, pour connaître l’heure à laquelle le Baal-Shem venait prendre son bain, et il lui fit un chemin de paille sur la glace pour qu’il pût marcher sans inconvénient jusqu’à son trou. Un jour, le Baal-Shem interpella l’homme et lui demanda : "Que préférerais-tu ? Devenir riche, devenir vieux, ou devenir le maire du village ? - C’est tout bien, monsieur le rabbin !" avait répondu l’homme. Le Baal-Shem alors lui conseilla de construire au bord de la rivière une cabine pour le bain. Il le fit, et l’on ne tarda guère, dans le pays, à savoir que la femme de ce paysan, gravement malade, s’était trouvée guérie après un bain dans la rivière. Le renom de ces eaux miraculeuses, dès lors, ne cessa de grandir jusqu’au moment qu’il vint toucher l’oreille des médecins qui obtinrent aussitôt des autorités la fermeture de la maison de bain. Dans l’intervalle, toutefois, le paysan du bord de l’eau s’était déjà fort enrichi et il avait aussi été nommé maire. Et comme il se baignait chaque jour dans la rivière, il atteignit un fort grand âge.


Navigation